Rechercher
  • Michelle Senay

C’est la rentrée ! Et si vous vous lanciez dans la colocation ?

Vous envisagez une colocation pour vous ou un de vos proches ? La colocation n’est pas réservée qu'aux étudiants, elle concerne aussi les salariés, les familles monoparentales, et depuis peu même les séniors s’y mettent…

Mais êtes-vous prêt à vous lancer dans cette belle expérience? Voici quelques réflexions qui vous permettront de faire votre choix et vivre en bonne entente avec vos futurs colocataires.



LES PRINCIPAUX AVANTAGES DE LA COLOCATION :


1) Le partage des frais, charges et autres taxes

Le contrat de bail établi par le propriétaire doit stipuler précisément le montant du loyer d’une part et, d’autre part celui des charges comprises dans la location d’un logement. Lorsque vous contractez un contrat de colocation ces informations s’avéreront importantes afin d’établir un partage équitable entre chaque colocataire. De plus, les autres dépenses entrainées par les petits soucis du quotidien (réparations diverses et entretien) qui ne sont pas pris en charge par le propriétaire, pourront elles aussi être partagées. Les achats effectués en commun réduiront vos dépenses mensuelles. Mais attention, dès le départ, assurez-vous que les règles et les conditions de partage sont claires pour tous les locataires afin d’éviter de mauvaises surprises.


2) La possibilité de bénéficier d’un logement spacieux

La colocation permet de disposer d’un logement plus grand où chaque colocataire peut conserver sa « zone » de confort et d’intimité. Seules les parties communes sont à partager. Il est également parfois possible de bénéficier des services d’un logement collectif ou d’un jardin si vous louez une maison par exemple.


3) Vivre ensemble

La colocation c’est aussi découvrir les joies de la vie en communauté et vivre avec d’autres personnes qui par la suite pourraient peut-être devenir des amis. Ces derniers mois, crise sanitaire oblige, quand la situation l’a obligé vivre en colocation a permis à de nombreuses personnes de se sentir moins isolées…La colocation c’est la solution idéale si vous craignez la solitude ou que vous arrivez dans une ville inconnue…


RÉFLÉCHISSEZ AVANT DE VOUS LANCER...


La colocation demande quelques obligations et devoirs qu’il est nécessaire de respecter pour vivre ensemble sereinement.

Si vous aimez la solitude et que vous êtes plutôt individualiste nous vous déconseillons de vous lancer dans cette aventure, car au-delà de l’avantage financier, les contraintes de la vie en communauté pourraient être lourdes à supporter pour vous.


Dans une colocation les mots d’ordre sont la tolérance, le respect et le partage. Cela implique parfois quelques compromis, des efforts de communication et un peu de patience. Pour que cette expérience se déroule de la meilleure façon qu’il soit, nous vous conseillons de rencontrer vos futurs colocataires avant de vous engager. Échanger en amont avec ces derniers vous évitera de futurs désagréments et minimisera les éventuelles sources de conflit, comme celles relatives au partage des frais et des tâches ménagères…


Si vous ne connaissez pas vos futurs colocataires, une première rencontre vous permettra de vous assurer de la bonne compatibilités de mode de vie. Lors de cet entretien n’hésitez pas à poser les bonnes questions. Par exemple, un non-fumeur aura du mal à cohabiter avec un fumeur et réciproquement, tout comme celui qui aime la tranquillité et le silence aura du mal à cohabiter avec un fêtard inconditionnel…


LE CONTRAT DE COLOCATION:


Sur le plan juridique, un contrat de colocation ne diffère pas d’un contrat de location ordinaire, il est régi par le droit du bail, les règles et usages locatifs en vigueur s’appliquent.

On distingue trois contrats de location :

- Un contrat entre un locataire principal et des sous-locataires

- Un contrat dans lequel chaque membre de la colocation est le locataire principal

- Un contrat dans lequel chaque résident est un locataire indépendant


Dans tous les cas le propriétaire doit être informé et d’accord pour louer son bien en colocation


1) Le contrat entre un locataire principal et des sous-locataires

Dans ce cadre le locataire principal occupe une position dominante. Il devient bailleur et doit conclure des contrats de sous-location avec tous les résidents. Le plus important dans ce cas, c’est de vous assurer que le locataire principal a bien convenu avec le propriétaire qu’il pouvait prendre des sous-locataires.

Ce modèle de contrat de location offre surtout des avantages pour le locataire principal qui peut sous-louer pour une durée prédéfinie ou avec plus de flexibilité. Dans ce contexte, seul le locataire principal est responsable vis-à-vis du propriétaire, les sous-locataires ne sont pas solidairement responsables envers le propriétaire mais seulement envers le locataire principal. Le loyer est dû dans son intégralité par le locataire principale, si un sous-locataire ne règle pas le loyer convenu dans les temps cela ne regarde pas le propriétaire.


2) Le contrat dans lequel chaque membre de la colocation est locataire principal

Ce modèle de bail en colocation est le plus fréquent. Ici, tous les locataires ont signé le contrat de location et assument ensemble l’entière responsabilité contractuelle vis-à-vis du propriétaire. En cas de résiliation de contrat, ce sont tous les colocataires qui doivent donner leurs préavis. Pour ce type de contrat, tous les membres ont les mêmes droits et obligations, en contrepartie tous les membres de la colocation sont solidairement responsables e qui donne le droit au propriétaire d’exiger l’intégralité du loyer de tous les locataires, quelle que soit leur faute. Si un locataire ne paie pas le loyer, le propriétaire peut réclamer la totalité du loyer auprès de n’importe quel locataire.


3) Contrat dans lequel chaque résident est locataire indépendant

Ce type de contrat est souvent rencontré dans le cas de la location de chambres en colocation individuelles ainsi que pour l’utilisation partagée d’espaces communs tels que la salle de bains ou la cuisine. Cette variante est particulièrement utilisée pour les séjours d’un week-end ou pour les étudiants qui ne recherchent une chambre que pour une durée déterminée. Dans ce cas, les locataires ne sont responsables que pour les éléments indiqués dans leur contrat : chambre de colocation et locaux communautaires réglementés par le bail. Les fautes commises par d’autres résidents ne sont pas à leur charge, en revanche les membres de la colocation ne peuvent pas choisir eux-mêmes leurs colocataires, cela relève du rôle du propriétaire.


NOS MEILLEURS CONSEILS POUR VIVRE SEREINEMENT VOTRE COLOCATION :


  • Prévoyez entre colocataire un planning pour les tâches ménagères. Pensez à alterner pour éviter que ce soit toujours le ou les mêmes qui se chargent des corvées.

  • Gardez propre les lieux de vie commune et conservez vos affaires dans votre zone « privée ». C’est l’une des règles les plus importante car elle permet de respecter les espaces et l’intimité de chacun.

  • Si les chambres ne sont pas de la même surface ou sont moins confortables les unes par rapport aux autres, essayez de trouver un arrangement équitable avec les personnes qui occupent les chambres les moins agréable pour éviter qu’elles se sentent lésées.

  • Renoncez aux achats de meubles en commun pour éviter les conflits au moment de votre départ de la colocation

  • Votez et choisissez ensemble celui des colocataires qui sera responsable du paiement des factures et de la gestion administrative de la colocation, et respecter vos engagements à son égard. Ce sera également lui qui devra déterminer les coûts à partager en fonction de vos absences ou de vos investissements dans la vie commune pour rééquilibrer le tout.

  • Organisez le stockage des provisions dans le réfrigérateur ou ailleurs. Envisagez de temps en temps voire régulièrement de prendre vos repas avec vos colocataires, un repas partagé peut être l’occasion de créer des liens, parler et cuisiner ensemble…Mais attention interdiction d’utiliser en douce les provisions de vos colocataires !

  • Respectez l’intimité de chacun ainsi que ses obligations (études, sommeils, horaires, emploi…). Il sera difficile de cohabiter avec quelqu’un qui organise de nombreuses soirées si vous devez étudier ou vous lever tôt. N’oubliez pas la communication est la base de toutes bonnes relations…



Nous espérons que cet article vous aura été utile … Restez connectés !

Bonne rentrée à tous

CONSILIOM











14 vues0 commentaire