Rechercher
  • Michelle Senay

Acheter ou Louer ? Telle-est la question...

Dois-je louer ou acheter mon habitation ?

Impossible d’échapper à cette question, elle fait partie des grandes étapes de la vie, une fois votre carrière professionnelle stabilisée, votre situation financière en croissance, votre famille construite ou en voie de s’agrandir, pourquoi ne pas devenir propriétaire ?

Cette question est d’autant plus légitime que ces dernières années les taux d’intérêt stagnent à un niveau très bas (tendance qui se confirme également pour 2021) alors que les loyers, eux, restent en général élevés.

https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/prix/loyers/indice-loyers.html

Du coup, intuitivement, vous pourriez être tentés par l’achat de votre logement principal… Pourquoi pas ? Mais attention prendre une telle décision mérite tout de même quelques réflexions …



Première réflexion : Compte tenu de la disparité des prix de vente d’un bien à l’autre selon sa localisation, où suis-je prêt à investir ?


Nos équipes de spécialistes, qui côtoient le marché tous les jours, diraient : « Au vu des prix immobiliers dans les grandes villes, mieux vaut louer mais en campagne ou dans certaines agglomérations, mieux vaut acheter ». Cet avis reste d’autant plus juste que, comme le démontrent les différentes études et statistiques établis ces dernières années, d’un canton à l’autre ou d’une ville à l’autre, les différences sur les prix de vente pour un bien équivalent restent importantes.



Pour preuve nous avons établi une petite comparaison, rapide, entre les coûts engendrés lors d’un achat ou d’une location d’un appartement de 100m2 à Lausanne, puis pour un bien équivalent situé à Bercher (fin de ligne du LEB).




Pour nous aider à faire cette évaluation, nous avons utilisé les informations communiquées via les liens ci-dessous publiés le 2 juin 2021 (sachant que le marché évolue tous les jours...) :

https://realadvisor.ch/fr/prix-m2-immobilier/ville-lausanne

https://realadvisor.ch/fr/prix-m2-immobilier/1038-bercher


Cette étude est disponible dans notre "ESPACE MEMBRE"


Reste à savoir si vous êtes prêts (personnellement ou professionnellement) à vous éloigner des grandes villes pour devenir propriétaire ?


Dans tous les cas, nous vous conseillons de mener une étude approfondie du marché avant de vous lancer. Il est évident que les prix de l’immobilier évoluent différemment en ville et à la campagne, mais les propriétés bien situées sont généralement bien cotées à l’achat mais ont tendance à perdre moins de valeur à la revente, même en période de crise.

Nous vous conseillons également de mener une enquête approfondie sur l’emplacement de votre future propriété, l’évolution du tissu économique local ou même encore des infrastructures publiques existantes ou futures (transports publics, écoles, commerces…), ces informations pourraient avoir une importante influence sur la valeur du bien de vos rêves dans le futur.


Deuxième réflexion : Avez-vous le profil admis pour devenir propriétaire ?


La décision d’acheter ou de louer va généralement bien au-delà de considérations purement financières et est, pour l'essentiel, souvent déterminée par des principes personnels, tels qu’un choix de vie, un changement professionnel et encore bon nombre d'autres facteurs. Il devient alors judicieux de s’interroger sur ses perspectives professionnelles et privées dans les cinq à dix années à venir, car devenir propriétaire est un engagement à long terme.


Il est également important de vous assurer que vous avez les réserves financières nécessaires pour devenir propriétaire car toute personne désireuse d'acheter une maison ou un appartement doit apporter des fonds propres, sachant que les banques exigent généralement une part d’au moins 20% du prix d'achat et qu’une hypothèque accordée à hauteur de maximum 80% du prix d’achat n'est cependant réputée viable que si le total des coûts du logement, des intérêts hypothécaires, de l'amortissement et des charges ne dépasse pas un tiers du revenu brut.


Encore quelques détails non négligeables : En plus de la part de fonds propres de 20%, tout acheteur encourt des frais d'achat annexes comme les droits de mutation, les frais de notaire qui représentent en moyenne 5% du montant du prix d’achat du bien immobilier convoité.

https://www.bcv.ch/Particuliers/Reussir-votre-projet-immobilier/Acheter


la commission de courtage celle-ci peut être incluse dans le prix d’achat et elle est généralement réglée par le vendeur via le notaire en charge de la vente et enfin, s'ajoute à cela, les impôts dus dans le cas où vous récupéreriez une partie du capital de votre 2éme pilier. Sans compter que des coûts insoupçonnés peuvent survenir après l'achat d'un bien immobilier, comme par exemple des frais relatifs aux rénovations nécessaires comme la mise aux normes de certaines installations.

Si vous êtes capable d’assumer ces conditions financières et personnelles importantes alors n’attendez plus lancez-vous ! Devenez propriétaire !

Si vous avez encore des doutes, afin d’avoir une vision claire et sécurisante sur votre projet d’acquisition, Consiliom vous propose de réaliser deux analyses personnalisées :


1) Un bilan patrimonial qui vous apportera une vision plus claire de votre situation financière actuelle et future. Vous pourrez ainsi être prévenus des pièges éventuels ou des manques que vous pourriez rencontrer, vous pourrez ainsi anticiper l’avenir et préparer votre retraite.


2) Une analyse objective du bien que vous convoitez, ce bilan technique vous permettra de connaitre et de planifier vos futures dépenses d’entretien et de rénovation (conseillées ou obligatoires) et ainsi assumer en temps voulu les postes d’entretiens qui pourraient ne pas être financé par le biais de votre crédit hypothécaire.

Nos spécialistes sauront vous accompagner dans cette approche sécuritaire afin que vous puissiez acheter le logement de vos rêves en toutes tranquillité pour en profiter en famille...


Quels sont les avantages ou les inconvénients de l’achat d’un bien ou de sa location :









6 vues0 commentaire